• Il est des jours de rien, avec un ciel chagrin , sans envie dans les mains ....seul un petit chemin , qui pose , sous tes doigts , un rêve contre le froid , l'illusion de l'oubli , le bout d'une autre vie .....un chemin qui t'emmène au fond d'une clairière , où niche la lumière , sous les feuilles du lierre , dont se gorge la mousse comme d'une tendre rivière .....et tu tombes à genoux , en oubliant l'hiver , le cœur au bout des doigts, l'envie au bord des lèvres , et tu traces des lignes , et tu poses des signes , un peu comme prière , pour croire encore un peu , que dans un ciel plus bleu , le chemin écrira une étoile de mer ,salée, imaginaire mais remplie de lumière pour oublier l'amer .....avant d'ouvrir la porte du reste de tes jours , les mains vides d'amour , mais un rêve accroché au coin de tes paupières en lignes éphémères , au gout d'éternité ...........il est des jours de rien , mais il est un chemin qui saute les barrières et t'emmène danser même au milieu des pierres ....

    Pin It

    1 commentaire
  • Sous le fil de peau , s'infiltre un mot ...un mot qui se fait doigts et pousse en brin de lierre , courant dans la bruyère ...en vague solitaire ......et là , au bout des doigts, c'est  une bouche , qui tout à coup , te touche en cailloux de lumière , en silences murmures se fracassant aux murs , en dessinant le mot , sur la ligne blessure d'un horizon mouillé ....vagues imaginaires , qui te plantent la mer fleurissant d'un soupir avant de s'envoler en tempête de mots posés, au bord des lèvres qui s'élancent en oiseaux , et puis se font bateaux qui viennent s'échouer au port , sous la marée en lettres délassées ........et le mot étonné d'avoir tant voyagé sous les doigts d'une fée , épuisé de rêver, soudain, s'est endormi , à poing fermé , les ailes repliées , voiles effilochées ...la bouche s'est envolée ...

    Le voyage d'un mot ...

    Pin It

    votre commentaire
  • Ce n'est qu'une peau d'âme , une âme oubliée dont la peau s'est fanée ...à fleur de peau, brule cette âme , en mille maux, perd et se damne , ...sous un caillou, petite flamme , à fleur de mots, court sur la peau et la désarme , courbe le dos , douce étincelle , déchire la nuit à fleur d'envie .........peau d'âme oublie ,... Vole un caillou , chassant la pluie , pose lumière, peau d'âme espère .A fleur de peau, coulait une  vieille âme , mais sous la lune , le feu  d'un rêve l'a effleurée ......Peau d'âme trace un doux chemin ,elle voudrait croire que demain......pauvre peau d'âme, feuille d'automne qui veut danser comme fleur d'été et se coucher sous le soleil  pour se noyer dans un sous bois , clairière de mousse .......à fleur de peau , rêve  peau d'âme , trace des signes au doux sentier , fleur d'aimer ....

    Peau d'Ame........

    Pin It

    1 commentaire
  • Sous les paupières closes, un rêve s'est caché ...à la première larme , le rêve a glissé ,puis, il s'est envolé ...devenu fleur d'amour, il s'est mis à danser , et puis, il est tombé...papillon de velours aux ailes chiffonnées , éphémère d'amour , rêve échevelé qui fuit avec le jour et te laisse pleurer ...rêve inachevé , voici la vie qui court et tu ne peux voler , alors fleur d'amour sera bientôt fanée ...resteront les pétales dans un coin de ton cœur , et ,au dernier soupir , ils chasseront la peur ...regarde les rêver ,...ils ignorent encore que les rêves de fées sont bien peu exaucés ...mais c'est sans importance , d'autres rêves viendront pour caresser la vie et la faire plus douce . Une tartine de couleurs diluées de tendresse et un morceau......non pas de chocolat , ...un morceau de mon rêve ...  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    1 commentaire
  • Assise tout au bord de l'automne, les mains qui s'enracinent à l'aube de l'hiver , elle prie , elle crie en silence sous la neige qui danse ...et recouvre ses mots , les efface , sans plus laisser  de trace .........elle semble caillou lisse , avec les maux qui glissent ,comme la pluie glacée, qui roule sans s'accrocher ,sans rien laisser paraître , ni peine ni mal être, et pourtant c'est tout autant d'épines qui viennent se figer, à fleur de peau semées  , c'est tout autant de lignes qui la feront pleurer ,couler de l'intérieur , les yeux secs et rieurs, disant que tout va bien ...avec un champ de ruines planté au fond du cœur ..et , chaque main qui passe, chaque mot posé , ne verront pas la trace en faisant  tressaillir, effleurant les épines ,  comme pointes de maux , plantées au fil de peau ......Debout, sur l'hiver qui viendra , elle plante ses yeux là bas , dans l'été qui lui dit qu'il ne reviendra pas , que rien ne changera le chemin de la vie, mais que, au bout du cœur , il sera la lueur qui éclaire  la nuit ...elle meurt , personne ne saura ,...c'est comme un coup de froid qui déchire l'envie .......faisant voir un soleil sous un manteau de pluie, une douce éclaircie .....qui lui donne l'envie , de laisser mousse et lierre envahir le nid ,un petit point lumière, une étoile qui jaillit et fait encore croire que tout n'est

    Les maux qui glissent .

    pas écrit ........

    Pin It

    1 commentaire
  • Sous un ciel d'hiver, un flocon de lumière est venu tournoyer...il avait le cœur lourd , et ne croyait plus guère , parfois, même , une perle de pluie venait rire avec lui, jusqu'à tomber par terre , le nez dans la poussière ....mais un flocon, ça vole, ça se doit de danser , de rêver éphémère , mais surtout pas d'aimer ...s'il pose pied à terre, le flocon ,même lumière, s'éteindra sur les pierres , en fondant doucement , le cœur écartelé sur quelque barbelé que les hommes ont posés ...il lui faut danser même s'il est fatigué ......si bien , qu'un beau matin ,ou un soir, yes je sais plus , il s'est laissé tomber sur le nez d'une fée qui, un peu de travers, l'a regardé rougir , quelque peu étonnée , et lui de balbutier qu'il ne fait que passer ...mais la fée intriguée ,d'un mot l'a rattrapé , d'une plume l'a posé à la fleur de sa bouche , lui disant que la couche serait meilleure ici que sur son bout du nez ....le flocon de lumière ,un peu déboussolé , et quelque peu curieux, faut bien le reconnaître, se dit qu'il serait mieux , encore, au fond de la clairière et , pendant qu'occupée à son vocabulaire, la fée ouvrit la bouche , il s'y est faufilé..et il s'est installé parmi les mots douceur , et les mots de velours .....le flocon a fondu, sarcastic la fée l'a avalé et il en est resté parfum de chocolat avec devinez quoi? une petite noisette que le flocon gourmand avait , lui ,avalé .........et il était une fois, ......longtemps .......heureux mais n'eurent pas d'enfants , juste des tablettes de chocolat .........yes

    Petit flocon ....

    Pin It

    1 commentaire
  • Dans le miroir du temps ,une fée s'est penchée ...cherchant un champ de blé où aller se noyer ...quand elle vit un regard qui brulait dans le noir ...comme deux petits feux , un phare dans la nuit , pour sauver des tempêtes , les âmes englouties ...elle a tendu la main , au reflet du miroir , a touché un chagrin , qui se faisait silence mais des pierres à la main .Elle déposa un mot pour faire briller le feu et un brin de folie pour rallumer l'envie ...mais, il était si loin , au bout de ce chemin, un énorme fossé, planté là au milieu l'empêchant de toucher le reflet et ses mains ...elle qui avait toujours des cailloux plein les poches, elle construisit un pont , fait de lierres et de mousse , de mots entrelacés , de frissons d'ondes douces . Elle posa des baisers , aux cailloux accrochés, et puis elle a marché , pas à pas , nez levé ...jusqu'à l'autre coté du miroir brisé ...La lune l'attendait ,un feu se consumait , et le regard brillait comme un jardin secret , promettant des forêts , des clairières , et des rêves ,........elle s'est laissé tomber , le feu,  a rallumé , soufflant sur les brindilles pour attiser la flamme , et s'est laissée gagner par le feu qui chantait ........elle a tout oublié ,..............jette lui le caillou , elle a rêvé joli et doux et fou aussi, elle s'est laissée aimer , par le lierre , enlacée ...et la voici damnée.....l'amant était un loup .....à l'encrier des fées , la voici condamnée à tracer des mots doux  pour ceux qui aiment fou ....elle a rouvert les yeux , le ciel se fit plus bleu ........elle  lui a donné la clé, celle qui ouvre tout .............dans un jardin secret ,une fée aime un loup , n'est ce pas un peu fou .....un jour, dans le fossé, elle glissera .......c'est tout .........

    Dans le miroir du temps .

    Pin It

    1 commentaire
  •  Je reste plantée là , sans savoir, au milieu du couloir ,de la vie , ...de la vie , de la mort , tout dépend de la façon de voir .....comme l'aiguille du cadran qui s'est plantée au cœur pour ne plus avancer , des poings serrés sur mes chevilles , qui me disent " n'y vas pas , suis ton chemin , suis sagement le couloir blanc , menton relevé ".....il y a ces portes , sur les cotés, enfin plutôt de petites fenêtres où , si tu cours , tu as un instant pour respirer , pour prendre une bouffée de rêve, pour tenter d'apercevoir , malgré des œillères sur les cotés .....un petit balcon où tu t'enivres , où tu t'échappes, les ailes déployées , grand cormoran sur la marée qui se laisse porter . Je regarde cette minuscule ouverture qui, tout à coup, me semble gigantesque , je crois même percevoir un bout de lumière.........courir , vite, s'engouffrer dans l'orifice et partir sans regarder ailleurs , oublier ce couloir à l'odeur de vie qui déteint sous la pluie .....m'évader , sauter par le balcon, sous les yeux des moutons qui , eux, suivent ,chacun leur couloir , chacun leur espoir , petite fleur coincée dans un vase étriqué ........je cours, j'aspire une bouffée de rêve coloré , j'inspire , l'amour , le champ de blé , vertige d'avoir trop respiré , j'expire cette vie , son souffle de misère , je veux sentir l'envie , encore un peu , sans masque à porter ....la porte claque , il faut marcher , à petits pas comptés , le cœur rempli de cette tendre chimère, les yeux pleins de cette douce lumière .....fixer cette sortie , là bas, tout au bout du couloir , il faudra bien ....un jour .Mais , ne pas se résigner ,jamais, ... le manque d'air revient , le rêve se fait lointain , encore serrer les poings , jusqu'à ce petit point qui grandit , à l'aurore, dans lequel j'irai voir , et m'enivrer encore , maudissant le couloir , couleur de désespoir , ........tendre toute mon âme sous les mains d'un frisson qui, quoique déraison , me donne la raison de courir de voler, jusqu'au balcon des mots , m'en faire un gros bouquet pour faire battre mon cœur , encore un peu , encore ....pour m'enivrer de mousse et de l'arbre qui pousse protégeant de la pluie , offrant son tronc au lierre , m'inonder de lumière , les yeux dans le plafond de son ciel qui se penche pour me tendre ses branches ,.......que je puisse grimper , le coeur, m'écorcher ,et monter tout en haut jusqu'à plus respirer .......prendre une grosse bouffée, et .... me laisser tomber , ...pour ne pas regretter de n'avoir su marcher en suivant le couloir , sans au moins essayer de colorer d'espoir ce rêve qui dansait ... 

    Pin It

    1 commentaire
  • Sur une page noire, entre larmes et espoir, un crayon est venu , mine de rien , a tracé une ligne ,un chemin perdu dans les cailloux , aussi sombre qu'un loup .........mais, on ne voyait rien ....et comment pourrait il, crayon mine fragile , dessiner un soleil sur une page pareille ? ....il s'est mis dans un coin , la tête entre les mains , ........ah ben si que je vous dis, un crayon ça a une tête et des mains yes si si .... et là, soudain, il sent , dans le creux de ses lèvres , une gomme ......il l'avait oubliée  ( bon, un crayon de fée ça a la gomme où elle veut ,épissétou ...) alors , du bout des lèvres, il a gommé , en faisant des sentiers, des chemins vagabonds, une grande clairière , baignant sous la lumière .........et puis il a tracé , des petits coins d'oubli , des arbres , des forêts , aux branches qui caressaient les ailes de la lune , aux feuilles qui s'aimaient sur des coussins de mousse et là , fatigué , il s'est arrêté , et il a pris racine , le petit crayon mine .......et il s'est fait soleil aux branches d'émerveille , s'étirant sur la page , un peu comme un mirage qui dessine des rêves qui finissent par pousser .......une fée l'a touché , en a fait son jardin qui fleurit , en secret .......elle a planté des mots sur des branches de lierre , pour qu'ils montent si haut , qu'ils attrapent la lumière ........et petit crayon mine est devenu forêt aux couleurs enchantées , pour écrire des ciels bleus , des fleurs au fond des yeux , .........et si parfois encore, il gomme des mots trop noirs, c'est toujours en caresses perdues au fond des bois .........sarcastic

    Le petit crayon mine

    Pin It

    2 commentaires
  • C'est l'histoire d'un flacon dont le cœur cristallin était rempli d'eau douce, parfumée de tendresse .....enfin d'eau douce,  si rien ne venait à le troubler car il suffisait d'un geste maladroit , d'un mot au cœur d'épine , pour qu'il déborde en marée et que l'eau troublée ne se fasse salée .......c'est l'histoire d'une fée au cœur plein de cailloux qui, devant le flacon, envoutée , s'était mise à rêver ...Il semblait si fragile qu'elle n'osait s'approcher de peur de le briser ...elle aurait tant aimé pouvoir lui raconter , quelques pas de baisers , s'enivrer du parfum comme un soleil d'été, mais elle ne voulait pas lui donner l'eau salée des cailloux, dont son cœur était plein , pour le faire déborder et puis elle avait peur , de le voir se briser , imagine , à eux deux , ils auraient fait la mer, les marées , la tempête , les rochers , pfiouuuuu .........quand soudain, elle vit son regard , ah mais si, faut pas croire, un flacon a le regard doux  d'amour à qui sait deviner...donc , je disais, elle vit le regard qui soudain, se perdait, sur..............devinez? un bout de chocolat à la crème de lait .....ah mais que si, je vous jure !....alors, elle brisa un peu de chocolat , le frotta à ses ailes , le fit fondre sur elle , s'enroba de baisers tendrement parfumés et..........elle se fit glisser en prenant très grand soin de ne pas le briser , au bord du regard et puis, à pas de loup, elle alla jusqu'au bois que bordait un frisson...........oh mon dieu !!!!!!!!!! que c'est bon hihi ! et c'est depuis ce jour , que les baisers d'amour se firent plus sucrés et colorés de mer ,et ils furent enfermés  au flacon de cristal pour apaiser le mal ...et , bien sur , ils fondent comme le chocolat hmmmm !*

    Le flacon des secrets d'amour .

    Pin It

    5 commentaires
  • Il est des âmes "ponts", qui plantent des sourires pour franchir la pluie , qui sèment sur le gué des mots sans importance qui font fuir la nuit le temps de relever le nez vers le soleil ....elles ramassent les pierres , enlèvent les barrières , faisant taire la douleur en reposant le cœur .........il est des âmes ponts guérissant le souffrir , arrachant les épines plantées par des "mentir" qui ne savent que fuir , laissant l'eau ruisseler , sans un mot, sans donner ........il est des âmes ponts colmatant les blessures juste par un sourire, une main qui se tend ,une pensée caresse , pour cueillir la détresse et en faire des rires ....qu'une âme "pont" vous sourit dans la nuit , qu'elle tende le cœur pour éponger les pleurs , qu'elle accroche la lune et les étoiles aussi dans un coin de la nuit pour la rendre d'oubli   ..

    Les âmes ponts .

    Pin It

    votre commentaire
  • Un jour, dans le miroir de vie, tu le vois , qui est là,....doux reflet de ton âme , et tu te reconnais sur ce chemin qui dit .....mêmes courbes, mêmes pluies , même mélancolie à suivre cette vie ...mêmes envies aussi , de chercher dans l'ailleurs , des heures , des jours meilleurs ...désespérance blême , des espérances aussi, même si ......même ligne de nuit , qui recouvre les jours , et fait passer la vie ....et puis.....au bout des doigts, même passion aussi , même chaleur d'oubli dans des rêves qui fuient , qui tracent leur chemin en signe de présence alors que tout n'est qu'ombre dense ,enrobée de silence , qui pèse sur le cœur , noire comme malheur .......et pourtant, deux âmes se sourient , en se reconnaissant , en se parlant d'envies , en partageant la pluie , en s'offrant au soleil , au pays d'émerveille , au détour des doigts qui cheminent au sommeil de la vie qui détruit ......c'était , peut-être ça , reflet d'une autre vie , celle qui voyait passer les heures au coin d'un feu bonheur , sans cailloux de malheur , juste un petit chemin qui fait danser les mains , même si ........un jour ou une nuit , le doux reflet s'éteint , car il n'est pas écrit , il restera ainsi ,juste ce petit point , dans le creux de la main, image dans le miroir que tu voudrais atteindre en effaçant le temps , en oubliant la vie ......pourvu qu'il dure encore , ce doux écho du corps , qui ,tout au bout de l'âme , danse comme une flamme , lueur dans la nuit .........que dimanche soit ainsi , doux reflet sur les heures , le rêve au chaud du nid .  

    Pin It

    votre commentaire
  • Dans l'ombre de la nuit , un doux frisson de lune , une main tient la plume , écrit le creux des reins et trace le dessin d'une courbe , et revient ...elle danse et balance , s'envole et papillonne , dépose les étoiles tout au fond de tes yeux ; elle te dit que ,demain , elle osera ,plus loin , reprendre le chemin et trouve une autre main...elles se mêlent et s'emmêlent , s'enlacent et puis se cassent , se recherchent et s'écrivent le soupir des mots qui se taisent et expirent .....elles s'unissent et se glissent , se tendent et puis s'appellent et la nuit, les rend belles ,comme oiseaux du rêve qui n'ont besoin de dire , encore moins de mentir , pour ouvrir les ailes ....  

    Pin It

    votre commentaire
  • Une main qui se tend, pour implorer le temps, deux regards qui se noient pour oublier le froid, deux bouches qui s'écrivent des soupirs en dérive , des mots qui ,dans le jour, font doucement l'amour , nichés au bout du cœur , comme oiseaux de bonheur , collés l'un contre l'autre ,en se moquant des autres ......deux âmes qui s'effleurent , s'emmêlent de douceur , deux âmes qui s'entrainent en oubliant les chaines ......une note qui monte , complainte qui remonte , jusqu'à toucher le ciel , juste du bout des ailes ....éclaboussures d'un rêve , perdues au bord des lèvres et un rayon de jour paré de ses atours se penche sur un sourire pour chanter l'avenir ..........dans cet autre ailleurs où le temps reste blanc , suspendu dans le vent.  

    Pin It

    votre commentaire
  • Cailloux et racines.......

    Elle a lâché le cerf volant et avec lui son cœur d'enfant ...est ce la pluie ou bien la vie , est ce le temps qui est parti , qui sont venus planter l'épine , en fleurs de maux dans ses racines faisant courir sur les cailloux de l'eau salée comme marée ?...elle a rêvé, cœur de gamine , emprisonné par les années sans avoir vu le temps passer et dessiner des lignes blanches , des lignes folles pour oublier ..pour repousser l'hiver qui vient faisant couler ses yeux d'enfants en regardant bourgeon d'avant , faisant lacher cette autre main qui chante doux comme un été .......son cœur trop grand a tant de place , que chaque soir elle l'enlace pour l'empêcher de se fermer ..........elle y avait planté l'espoir , elle n'a pas vu qu'il faisait noir .....pourtant , il pousse encore des fleurs ,parmi les herbes de son jardin , au cœur sanglot , pétales baisers .......folles pensées ....perles de chagrin au creux des mains   

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Il suffirait ......

     Il suffirait de peu , une main dans les cheveux ,un regard de mousse qui, tendrement , te pousse et te fait basculer sous la plume d'aimer , ...un mot qui sonne bleu , léger comme un aveu ,...une main qui dessine et ôte les épines en posant sur les lignes la fleur d'églantine , de ses lèvres chagrines ,...une larme qui roule ,précieuse comme un diamant , dont tes lèvres se saoulent comme d'un doux serment ,...un cœur qui bat les heures pour en faire un nuage que tu viens dévorer comme flocon léger qui vient fondre en baisers ....il suffirait de peu, qu'il reste du chemin écrit au creux des mains , pour regarder plus loin , vers l'horizon qui mouille au port de l'été , alors que la lumière te montre que c'est l'hiver, ou tout au moins l'automne qui doucement frissonne au jardin éphémère d'une vie de misère ....il suffirait de peu .....mais je vais croire ,......un peu .  

    Pin It

    votre commentaire
  • C'est un bout de forêt aux yeux , fleurs de mousse , qui doucement s'étire , en branches de velours pour effleurer l'envie .....il est tendre clairière ,où il fait bon rêver , le nez dans les étoiles en cherchant le chemin qui mène au soupir .....c'est un bout de fougère , où s'étendre en prières pour étancher la soif en un vin doux d'amour , qui enivre les mains et les reins quand le jour se fait pluie aux yeux pleins de chagrin....c'est une fleur de mots qui pousse dans les pierres mais a le cœur si beau que tu vois la lumière qui terrasse les maux au fond de chaque mot ..........c'est un brin de bruyère qui te dit qu'il fait beau malgré le ciel misère où volent les corbeaux .......

    C'est un bout de foret ........

    Pin It

    votre commentaire
  •  il y a ceux qui te dévorent , qui prennent tout , pillant le cœur , qui disent aimer ,brisant le corps ......il y a ceux qui ont des mots, usés , trompeurs et abusés , qui te promettent un bel 'envol , mais n'étant que simple bricole , lançant des mots en farandole , sans en connaître chaque lettre , pour t'attraper et disparaître .......et puis, ......il y a celui ...qui , d'une larme, te déchire, qui dans un mot, t'offre un soupir . plantant d'un geste la fleur d'amour , lettres enlacées comme caresses , pétales baisers , aux gestes tendres .....te fait des mots du bout des doigts pour nettoyer malheur de vivre , ouvre un chemin, à emprunter pour éviter pierres et rochers ,....construit un rêve comme un château , pas après pas, , mot après mot , rouvre la porte avec la clé , sans rechercher à l'enfoncer ......il y a cette âme au cœur sans fond ,où tu te noies dans un frisson , qui , d'un regard, vient pour soigner les maux en larmes et l'horizon ........il y a cette âme qui , chaque jour, d'un brin d'amour fait la poussière , sur les chagrins , trace de mer en déposant un grain lumière ........il y a cette âme si légère ,pour effacer le poids des autres , que tu attends, que tu espères , qui ,un matin , vient se pencher pour chatouiller le bout du nez traçant sourire , belles pensées.....

    Il y a ceux.......

    Pin It

    votre commentaire
  • J'ai un mot sur les lèvres, comme un bouton de fièvre ...un mot qui fait danser , un mot qui fait chialer , un mot que chacun donne , récolte ou abandonne , un mot que chacun use , mot qui, parfois , abuse .....un mot qui fait la pluie lorsque quelqu'un l'oublie, un mot qui émerveille quand il est au réveil .........j'ai un mot sur les lèvres , et si quelqu'un se penche pour le cueillir , d'amour , il prendra sa revanche et fleurira un jour , avant que ne s'achève , le chemin sans retour .......petit bouton de fièvre sera chagrin d'amour , à moins qu'un jour , se lève , un frisson de toujours ........vois tu ce mot qui perle, hésite et puis s'élance , en tremblant du silence quand la vague déferle ?.....le vois tu qui se tend, il ne fait pas semblant , lui qui n'a jamais su ,la douceur des caresses, sur son cœur dévêtu , lui que des mains arrachent , quand d'autres le replantent , il voudrait que tu saches , mais ..........tu le sais déjà, puisqu'au bout de ton doigt , il s'est envolé et au fond de tes yeux il est venu nicher ...........dans le secret des fées, sur un rayon de lune , au début d'une page , il a posé l'image d'un mot qui s'est couché près d'un autre , collé .....

    Un mot......

    Pin It

    votre commentaire
  • J'ai entendu tous ceux qui parlaient sans rien dire et puis j'ai écouté ceux qui , dans un regard parlent du bout des yeux , dans un silence doux , sans mot, gommant des maux ...perle rare de la vie comme un rayon de pluie sur la terre assèchée ...j'ai lu bien des sourires empressés de trahir, j'ai cueilli bien des rires fleurissant en souffrir et puis, sous un caillou où se cache la mousse , quelques pousses de loup peuvent parfois , surgir, aussi douces qu'un soupir , ne cherchant qu'à offrir des perles de sourires .....souvent au fond d'un loup ,se cache un cœur d'enfant qui pour ne pas souffrir montre un peu les dents mais qui tremble , en dedans et pleure trop souvent , en murmures d'espérance , à l'abri du silence ....ne te fie pas aux apparences ...

    Au fond d'un loup......

    ^_elles trompent bien souvent .....une belle journée , un bouquet de baisers et quelqu'un pour te dire des heures douces à sourire

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    L'arbre aux feuilles larmes

    Je suis un arbre aux feuilles larmes , larmes qui filent sous la lune, feuilles qui brillent sur l'enclume ..le vent m'effleure et me désarme , pluie de soleil , rayon de peine , herbe à chagrin , fleur sans demain ....la vie secoue en longs sanglots, perles de mots roulent aux mains , vague ruisseau se fait rivière , sourire devient une prière , ....fleurit alors , sur la pierre , un souvenir , feuille d'hiver . Un arbre nu, au cœur perdu , plus qu'une feuille au bout des branches , écriture larme, mémoire qui flanche ....feuille d'hier ou de demain sont aujourd'hui tombées à terre ...larme lumière où me sourit la voix , sans lui ...larme chaleur au fond du cœur .  

    Pin It

    votre commentaire
  • C'est un petit oiseau qui vient dans mon jardin , pour picorer mes mots ..il a au bout des ailes des perles comme rivière mais il a dans le cœur la force de la mer , la douceur en lumière ......et si son cœur chagrin a compris mon chemin , c'est parce que dans un rien , il construit le matin , en traçant des sourires au milieu des sentiers dans les flaques salées .....c'est un petit oiseau aux branches , écorché , mais qui chante toujours son doux refrain d'amour ........sans jamais s'arrêter même sous la vie en pluie , pour les autres , et pour lui, je veux chanter la vie pour que le chant murmure devienne bleu d'azur et qu'il puisse voler pour venir nicher au creux doux d'une épaule comme fleur d'un baiser .........que ce jour soit doux comme plume d'oubli, comme plume sans pluie, juste à l'encre d'amour ...

    Pin It

    votre commentaire
  • Une étoile

    Au bord d'une rivière qui avait gout salé , j'ai trouvé une étoile qui ne voulait briller ......son cœur couvert de mousse était plein d'herbes douces ....elle ne voulait voler disant que des racines avaient pris à ses pieds ...elle usait de raison , j'ai pris la déraison ....j'ai sorti une plume , et j'ai posé des mots pour poser à ses yeux , et j'ai tracé des lignes pour faire couler les maux ......j'ai cru lire dans ses mains , des perles de chagrin, alors je les ai bues , nettoyant le chemin .......j'ai cru l'entendre rire , et même parfois rêver .....puis je l'ai fait danser pour la déraciner et elle s'est envolée , me laissant les mains vides , sans lumière à aimer, rien d'autre qu'un bout de mousse et un brin d'herbe douce , ainsi qu'un mot qui pousse et me fait espérer ........elle a laissé un feu , qui fait briller mes yeux ......au dernier jour de l'an , ne reste rien du temps , balayé par le vent , mais il reste un sourire , et un morceau de lune où je pourrai rêver en croquant des baisers  

    Pin It

    votre commentaire
  • C'

    est une plume douce qui pose ses mots tendres ,à l'encre de la lune ...elle pose des bateaux, des baisers sur la peau ....elle prend la goutte d'eau qui déborde en ruisseau , pour en faire des oiseaux au bord des yeux mouillés et s'envole en sourires qui caressent le cœur et les lignes de vie inondées par la pluie ....c'est une plume mousse qui trace un brin de lierre pour s'élancer plus haut , éclaboussant le ciel , du battement des ailes , pour donner la lumière ...c'est la plume du loup, qui couche un grain d'envie sur l'herbe folle et douce et lui écrit l'oubli , avec un lit de mousse bordé de mots noisettes tout au fond de ses yeux .......c'est une plume sombre qui écrit la tendresse sur le cœur des autres , c'est une plume pluie, qui dépose un soleil pour réchauffer la vie , dans un monde d'ailleurs ........

    Pin It

    votre commentaire
  •  C'est l'histoire...euh tu m'écoutes?.... L'histoire d'un tit mot sourire glissé sous un caillou ...mais qui donc irait cacher un mot sourire sous un caillou souffrir ?...le tit mot aurait bien voulu sortir de sous ce tit caillou trop lourd pour lui ...mais personne ne s'aventurait sur ce chemin de pierres ...personne ne se penchait....et puis un loup vint a passer, les oreilles dressées...il entendit le mot doucement soupirer... Il posa un bisou avant de s'éloigner et.....le bisou tout léger se mit à s'envoler accroché au caillou ...le mot fut libéré ...il souffla un bisou ....et un bout de chocolat Hihi..morale de cette histoire à dormir debout ....le loup n'est pas comme on le croit....il aime le chocolat...bisous et mots sourire purent enfin chanter , ensemble pour les goûters.....et même que cette histoire est vraie...parole de fée..  


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires