• Les maux qui glissent .

    Assise tout au bord de l'automne, les mains qui s'enracinent à l'aube de l'hiver , elle prie , elle crie en silence sous la neige qui danse ...et recouvre ses mots , les efface , sans plus laisser  de trace .........elle semble caillou lisse , avec les maux qui glissent ,comme la pluie glacée, qui roule sans s'accrocher ,sans rien laisser paraître , ni peine ni mal être, et pourtant c'est tout autant d'épines qui viennent se figer, à fleur de peau semées  , c'est tout autant de lignes qui la feront pleurer ,couler de l'intérieur , les yeux secs et rieurs, disant que tout va bien ...avec un champ de ruines planté au fond du cœur ..et , chaque main qui passe, chaque mot posé , ne verront pas la trace en faisant  tressaillir, effleurant les épines ,  comme pointes de maux , plantées au fil de peau ......Debout, sur l'hiver qui viendra , elle plante ses yeux là bas , dans l'été qui lui dit qu'il ne reviendra pas , que rien ne changera le chemin de la vie, mais que, au bout du cœur , il sera la lueur qui éclaire  la nuit ...elle meurt , personne ne saura ,...c'est comme un coup de froid qui déchire l'envie .......faisant voir un soleil sous un manteau de pluie, une douce éclaircie .....qui lui donne l'envie , de laisser mousse et lierre envahir le nid ,un petit point lumière, une étoile qui jaillit et fait encore croire que tout n'est

    Les maux qui glissent .

    pas écrit ........

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Costes Aurore
    Jeudi 8 Février à 18:00
    Je ressens ton mal être, ma tite fée, ta peine et cela me déchire. J'aimerais tellement pouvoir faire quelque chose pour toi, pour que tu sois moins triste, mais je suis impuissante face à toute cette douleur, si ce n'est être là pour toi. Gros bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :