• Le baiser

    Un baiser s'est noyé, au bol des mots fanés. Une main avait mis, posé à sa portée, un grand bol d'envie, lui qui ne connaissait que famine et ennui! il s'enivra d'oubli au parfum de folie ...et puis, pour mieux l'apprivoiser, la main a parsemé , quelques miettes de mots, qui lui semblèrent si beaux, que ,par eux, ébloui, il ne vit plus la nuit.... un vrai festin de roi, pour lui qui avait froid, qui ne pensait même pas pouvoir faire tel repas!....il picorait sans cesse, couché sous la caresse, il apprenait l'envie, l'envie d'avoir encore, et encore, ...il oubliait si vite le passé et la vie.! il n'y eut bientôt plus, que quelques pauvres miettes , de plus en plus petites, ne pouvant rassasier le baiser affamé , il apprenait le prix!....Il avait trop rêvé, s'était laissé aller, ...sans vouloir savoir qu'il n'avait pas de place au chaud de cette main , à l'abri de ce nid où il n'aurait suffi ...un pauvre petit baiser naif et affamé, , lui qui ne savait pas le goût fou de l'envie, il se mourrait d'oubli, alors il a sauté dans la flaque d'ennui qu'il n'aurait dû quitter ....et le baiser mouillé a coulé sous la vie .

    Le baiser

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :