• 27 Juin 2015

    En ce jour, je n'ai pas poussé la barrière du jardin secret , je ne suis pas allée cueillir le chagrin, je suis restée très loin , sans le regarder, le cœur perdu .. le faiseur de rêve ne vient plus , il n'a plus de rêve à poser dans le creux de ma main . Bien sur, je suis encore vague qui tangue, flamme qui vacille, ...je m'était trop laissée griser par ce rêve fou, un peu comme une valse qui t'étourdit de son étreinte folle, et qui te lâche tout à coup! ...il me faut le temps de reprendre l'équilibre, ...alors, j'attend, assise sur le chemin, je regarde demain et tous les autres jours, qu'il me faudra franchir avec un sourire...le souvenir au fond des poches, pour réchauffer mes doigts , les jours de trop grand froid! J'ai voulu croire trop fort , que ce rêve qui résistait au temps, avait un sens  et que la vie m'avait fait ce cadeau pour m'aider un peu ...ce n'était que folie de croire qu' un rêve avait un sens , un rêve qui oublie, n'est pas mieux que la vie! je suis déjà servie, alors pourquoi chercher ailleurs le baton de la vie , que j'ai déjà ici ...aujourd'hui, je guette la douleur , qu'elle ne revienne pas et que je n'ai plus froid ...demain, je verrai bien ,  à chaque jour sa peine, j'avance un pas d'oubli .

    27 Juin 2015

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :